728x90

DAPHNÉ: 13 CHANSONS DE BARBARA

Deux choses que vous devez savoir à mon sujet: j’adore Barbara ainsi que Barbra Steisand qui sont mes chanteuses préférées et je déteste à m’en confesser les reprises sans âme de chansons qui ressemblent souvent à une opération mercantile pour faire sonner les tiroirs caisse. C’est donc à reculons que j’ai écouté l’album Treize chansons de Barbara de la chanteuse Daphné sorti au mois d’octobre dernier, celle-ci étant de passage hier aux Francofolies de Montréal.

Jolie surprise donc lors de la première écoute, la chanteuse restant très près des chansons originales. Sa voix fort belle rend justice au répertoire de la dame brune, la fougue en moins car l’exercice est bien tempéré, peu ou pas de vague pour ce bel emballage. Les violons sont très présents, un peu trop selon mon goût, donnant un côté vieillot à la chose. Côté duos, car il y en a trois sur cet album, le succès est plutôt mitigé. Dis, quand reviendras-tu, chansons d’amour déchirante et sublime, est déclamée par Benjamin Biolay qui a déjà été plus inspiré (et inspirant) et Daphné semble pour la première fois dépassée par l’oeuvre de Barbara. Göttingen avec Jean-Louis Aubert (ex Téléphone qui est aussi un de mes préférés) s’en sort moyennement mais le tout reste quand même mignon. Dominique A. est celui qui se démarque le mieux du lot avec la chanson La dame brune, chantée originalement par Barbara et Georges Moustaki. Avec son léger trémolo dans la voix, il donne un charme et une certaine légitimité à son interprétation. 13 chansons de Barbara est quand même réussi et très honnête et peut être une belle introduction à l’univers de la longiligne chanteuse décédée il y a 15 ans.

Image de prévisualisation YouTube

Critique par Julie Montpetit (@juliejadore1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

728x90
SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline